30/03/2018

Partie C : Reproduction, Population et exploitation des ressources


1/ Reproduction des populations
• Relier certaines modalités de la reproduction sexuée (oviparité/viviparité ; fécondation externe/interne ; reproduction des plantes à fleurs) aux pressions exercées par les milieux.
• Relier les modes de reproduction (sexuée et asexuée), les conditions du milieu (rareté ou abondance des ressources alimentaires, des prédateurs, des conditions physicochimiques, etc.) à la dynamique des populations.

Introduction :

A1 : La reproduction des êtres vivants
 Pb : Comment les êtres vivants se reproduisent dans leur milieu de vie?

Les êtres vivants vivent dans des milieux différents,
le milieu aquatique, aux conditions stables, humide mais pauvre en dioxygène
le milieu aérien, aux conditions très variables (température) et desséchant.
Pour maintenir sa population dans le milieu ou pour en coloniser au nouveau, les êtres vivants doivent se reproduire.

a- Deux grands modes de reproduction
Il existe deux grands modes de reproduction :
la reproduction asexuée est une reproduction sans mâle et sans femelle. Généralement, l’être vivant se divise en deux nouveaux individus (bactérie) ou se développe à partir d’une partie du parent (reproduction végétative d’un rameau de plante)
la reproduction sexuée implique la presence de gamètes (cellules reproductrices) mâles et femelles. Leur rencontre, appelée la fécondation est à l’origine d’une cellule-oeuf, c’est à dire la toute première cellule d’un nouvel individu.

b- Des fécondations 
différentes selon les milieux

La reproduction sexuée donne lieu a deux types de fécondation qui dépendent essentiellement du milieu de vie :
la fécondation externe dans un milieu aquatique ou humide pour que les gamètes ne desséchent pas.
la fécondation interne dans les organes génitaux de la femelle où les gamètes sont protégés de l’air desséchant.

D’autre part, la cellule-oeuf peut se développer à l'abri dans l’organisme femelle (mammifères), c’est la viviparité, ou alors dans un oeuf, avec une coquille et des réserves, c'est l'oviparité (oiseaux).
Les différentes reproductions












c- Des stratégies de reproduction sexuée contre les prédateurs

En plus des conditions d’humidité, les milieux de vie sont aussi riches en prédateurs. L’évolution des êtres vivants a sélectionné des stratégies de reproduction différentes :
la stratégie de quantité où les parents produisent et abandonnent de grandes quantités de gamètes ou de cellules-oeufs pour que quelques individus arrivent à survivre dans le milieu (plantes, invertébrés marins,…)
la stratégie de la qualité qui correspond à un nombre réduit de petits (voire un seul) mais qui sera nourri et élevé par les parents (oiseaux, mammifères)

d- les actions de l’Homme sur la reproduction des êtres vivants

A2 : La sauvegarde des tortues marines
L’Homme, en modifiant son environnement, a des actions négatives mais aussi positive sur la reproduction des êtres vivants. Il a des responsabilités vis à vis de son environnement et des êtres vivants qui y vivent.

2/ Les ressources alimentaires et la dynamique des populations

a/ Les ressources alimentaires disponibles
A 3 : La mésange charbonnière

Les conditions environnementales (climat, saisons, prédateurs,…) influencent la reproduction des espèces :
les conditions météorologiques plus chaude et plus humide du printemps favorisent la germination, le développement et la floraison des végétaux.
l’abondance de nourriture pour les herbivores et les carnivores contrôlent la période des naissances des petits mammifères ou de l’éclosion des oisillons.

Plus les ressources alimentaires sont abondantes, plus le nombre de petits c’est à dire le taux de reproduction, augmente.

b/ La compétition avec les activités humaines

A 4 : La mer d’Alaska



Le prélèvement des ressources alimentaires naturelles par les humains (pêche, chasse,..) modifient les ressources alimentaires des autres êtres vivants, et donc leur reproduction.
Les populations des espèces dans le milieu sont alors complètement modifiées ce qui détruit les écosystèmes.
Un écosystème est un ensemble d’êtres vivants qui ont des relations de support, de nutrition entre eux et avec leur environnement physique et chimique.

L’Homme doit gérer les ressources naturelles pour son futur mais aussi pour celui des autres êtres vivants et des écosystèmes.